Fucking Beautiful à la Galerie Magda Danysz

Only One Story, 2017 © Lee Yanor

Only One Story, 2017 © Lee Yanor

Rattles and Cherries, 2004 © Shannon Plumb

Subantlantic, 2015 © Ursula Biemann

Vanishing Point, 2009 © Janet Biggs

Malinowska & Jasper Halka/Haiti 18°48?05?N 72°23'01''W, 2015

Walz, 2001 © Elena Kovylina

Trulli
Only One Story, 2017 © Lee Yanor
Trulli
Only One Story, 2017 © Lee Yanor
Trulli
Rattles and Cherries, 2004 © Shannon Plumb
Trulli
Subantlantic, 2015 © Ursula Biemann
Trulli
Vanishing Point, 2009 © Janet Biggs
Trulli
Malinowska & Jasper Halka/Haiti 18°48?05?N 72°23'01''W, 2015
Trulli
Walz, 2001 © Elena Kovylina

Invitée par Magda Danysz, Barbara Polla nous entraine avec « Fucking Beautiful » dans un parcours vidéo initiatique, un parcours de femmes. Il ne s’agit pas d’une proposition féministe mais plus simplement d’histoires de femmes, de la galériste à la commissaire jusqu’aux six femmes vidéastes sélectionnées, toutes talentueuses. Elles sont douces et fortes, créatives et provocantes, elles sont, en un mot, magnifiques. Il est question de contrôle (Elena Kovylina), du désamour (Lee Yanor), de maternité (Shannon Plumb), de compétition et de volonté (Janet Biggs).

J’ai découvert le travail de Lee Yanor lors de l’édition 2016 de Loop Barcelona, la foire de référence pour la vidéo contemporaine. Elle y présentait This Side of Paradise, une vidéo poétique et inquiétante où des personnages étaient prisonniers dans un espace temps sans limite, un espace mental à la fois fragile et vulnérable. L’artiste israélienne présente aujourd’hui en première mondiale son nouveau travail « Only One Story » inspiré du roman de Selma Lagerlöf (Selma Lagerlöf est, en 1909, la première femme a avoir obtenu le prix Nobel de littérature) « Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède », une histoire d’amour : elle l’aimait, il l’aimait, et puis l’un des deux arrêta d’aimer l’autre. Une vidéo hypnotique où, comme dans la vidéo de 1968 de Ricard Serra « Hand Catching Lead », une main saisie, ou non, des objets, pour Lee se sont des fleurs. Puis, les battements du sang dans les vaisseaux, un homme qui passe, une femme qui danse, une femme qui court, qui fuit ? jusqu’à l’image finale d’une autre femme ou peut être la même qui renverse de l’eau sur elle-même, le mystère reste entier.

Lee Yanor – This Side of Paradise
https://loop-barcelona.com/videocloop/video/this-side-of-paradise/

INFORMATIONS PRATIQUES
Fucking Beautiful
Du 9 au 24 septembre 2017Prolongation jusqu’au 7 octobre 2017 !
Avec : Ursula Biemann – Janet Biggs – Elena Kovylina – Malinowski & Jasper,- Shannon Plumb – Lee Yanor
Galerie Magda Danysz
78 rue Amelot
75011 Paris 11
Ouvert du mardi au samedi, 11h – 19h
http://magdagallery.com/

Thierry Forien

Thierry Forien est un directeur associé expérimenté avec une expérience démontrée dans l'industrie de l'importation (produits pétroliers, produits durs et textiles). Compétences, Négociation,...

Voir le profil de l'auteur

A lire aussi

3 Mins.
#LA HAVANE Samedi 19 octobre, ce n'est pas seulement la grande danseuse Alicia Ernestina de la Caridad Martínez del Hoyo, connue dans le monde entier sous le nom d'Alicia Alonso qui fut enterrée…
1 Mins.
#PARIS  Les plus grands maîtres italiens de la renaissance sont actuellement réunis à Paris. Le Musée Jacquemart André propose une sélection de la collection Alana (conservée aux USA). Elle est visible jusqu’en janvier…
1 Mins.
#BD  C’est le manga de sport du moment, 6ème dans le TOP Oricon au Japon en 2017, il est passé 5ème en 2018, se classant juste derrière le reboot de Slam Dunk en…