Première édition de Chaumont-Photo-sur-Loire, la photographie nature

Arbre - Bénin © Gérard Rondeau

Sculpture-fiction N°7, France, 1988, in situ sculpture éphémère, feuilles de chêne - © François Méchain

Arkadia, Grèce, 1991, in situ sculpture éphémère, amandier, chêne vert et pierres calcaires © François Méchain

Loire et Cher © Elger Esser

el-Kab II © Elger Esser

Trulli
Arbre - Bénin © Gérard Rondeau
Trulli
Sculpture-fiction N°7, France, 1988, in situ sculpture éphémère, feuilles de chêne - © François Méchain
Trulli
Arkadia, Grèce, 1991, in situ sculpture éphémère, amandier, chêne vert et pierres calcaires © François Méchain
Trulli
Loire et Cher © Elger Esser
Trulli
el-Kab II © Elger Esser

Le Domaine de Chaumont sur Loire a inauguré la première édition de Chaumont-Photo-sur-Loire. Le Domaine de Chaumont sur Loire est internationalement connu pour son festival annuel des jardins. Sous l’impulsion depuis 2007 de sa directrice Chantal Colleu-Dumond, l’art contemporain a investi le domaine….

C’est chaque année 400’000 visiteurs qui ont pu découvrir de grands artistes comme Giuseppe Penone, David Nash, Jannis Kounellis, Gabriel Orozco, Sarkis et beaucoup d’autres. Le fil rouge obligé à Chaumont est la relation à la nature. C’est donc aussi le fil rouge de cette exposition d’hiver qui présente sept grands photographes, sept approches esthétiques et techniques du paysage et de la nature. Un hommage spécial est rendu à Gérard Rondeau et Thibaut Cuisset, deux grandes personnalités du monde de la photographie disparues récemment. J’ai particulièrement été séduit par le travail de François Méchain et celui d’Elger Esser.

François Méchain est un artiste nomade, plasticien et photographe. Il s’oblige à un protocole qu’il a toujours respecté qui veut que toute réalisation in situ soit induite avant tout par la forme et l’histoire du lieu qu’il investit. François Méchain présente à Chaumont sur Loire un ensemble de photographies représentant des installations éphémères souvent monumentales. Il y a quelque chose de la performance dans le travail de l’artiste, la photographie est alors témoin et gardienne de son intervention.

Le photographe allemand Elger Esser est quant à lui issu de l’Ecole de Düsseldorf. Il a été l’élève de Bernd Becher à l’Académie des Beaux Arts de Düsseldorf. Influencé par le romantisme allemand, Elger Esser est lui aussi un artiste nomade. Il s’attache aux paysages étrangers à son pays, la condition nécessaire selon lui pour conserver un regard neuf, une capacité d’étonnement. Il voyage avec sa chambre photographique, un appareil acheté dans une vente aux enchères, choisis des sites isolés, des paysages désolés ou industriels ou l’eau n’est jamais loin. Il peut passer une journée complète seul, sans parler, immergé dans son travail. Il met en perspective à Chaumont une série de paysages, des paysages de l’âme, montrant côte à côte des images du Nil et de la Loire, des fleuves à la fois lointain et si proches. Elger Esser est représenté en France par la galerie RX.

INFORMATIONS PRATIQUES
Chaumont-Photo-sur-Loire, la photographie nature
Exposition du 19 novembre 2017 au 28 février 2018.
Le Domaine Régional de Chaumont-sur-Loire est situé au cœur de la Région Centre-Val de Loire, dans le Loir-et-Cher, sur la rive gauche de la Loire entre les villes de Blois et Amboise.
http://www.domaine-chaumont.fr/

Thierry Forien

Thierry Forien est un directeur associé expérimenté avec une expérience démontrée dans l'industrie de l'importation (produits pétroliers, produits durs et textiles). Compétences, Négociation,...

Voir le profil de l'auteur

A lire aussi

1 Mins.
#PARIS Entre sensualité emprunte d'une sourde violence et langueur troublante, Sally Mann dépeint une Amérique, terre matrice, qui panse encore les blessures de la guerre de sécession et s'offre comme un refuge au…
1 Mins.
#PARIS Dora Maar, bien trop souvent cantonnée au rôle de muse de Picasso est aussi et surtout une photographe surréaliste incontestée, qui a su produire une oeuvre aux multiples facettes. Le Centre Pompidou…
2 Mins.
#PARIS Catherine Balet donne des couleurs à la galerie Thierry Bigaignon et repousse les limites de la création photographique avec l’exposition « Moods in a room ». Après nous avoir étonné et amusé…