#FIAC: et Paris redevient sexy!

Kamilla_Bischof_Installation_view_Sandy_Brown_Sept_2017

Trulli
Trulli
Kamilla_Bischof_Installation_view_Sandy_Brown_Sept_2017
Trulli

On peut dire que Jennifer Flay est une ambassadrice exceptionnelle en cette 45ème édition de la FIAC ! Ancienne galeriste elle connait les enjeux de ses pairs et a totalement redoré le blason de l’événement qui attire un contingent toujours plus pressant de poids lourds internationaux à tel point qu’elle doit se battre pour maintenir une présence française (31%) dans un paysage hyper concurrentiel.

De plus avec la question de la fermeture programmée du Grand Palais pour 4 ans, il fallait user de beaucoup de diplomatie pour ne pas encourager une fuite et offrir une vraie alternative, en l’occurrence un Grand Palais temporaire au Champs de Mars à partir de 2021. Désormais se hissant devant Frieze pour beaucoup, la FIAC qui rassemble 195 enseignes sur 27 pays dont 3 nouveaux entrants : le Pérou, la Grèce, l’Irlande, se veut à l’écoute des galeries de taille moyenne pour qui le prix du stand peut être suicidaire ! Le tarif est ainsi réduit de 5% pour les petites et jeunes structures alors qu’il augmente sur les plus grands stands. Il est certain que pour les moyennes galeries, exister relève parfois de l’impossible en cette période de surchauffe généralisée comme le souligne avec pertinence Georgina Adam dans son nouvel ouvrage “la Face cachée du marché de l’art”. Des mécanismes souvent occultes qui masquent une réalité peu reluisante.

Mais place à la fête en ce feu d’artifice automnal où Paris n’a jamais autant tutoyé les sommets ! Les têtes d’affiches se bousculent : Basquiat à la Fondation Vuitton, Grayson Perry à la Monnaie de Paris, Tomas Saraceno au Palais de Tokyo, Picasso à Orsay, .. et les VIP toujours plus chouchoutés ! Avec FIAC Projects au Petit Palais par Marc-Olivier Wahler, un Hors les murs enrichi à la place de la Concorde (voir notre interview de Blanche de Lestrange), l’avenue Winston Churchill investie par le skate park de Raphaël Zarka ou le Cinéphémère de la Fondation Ricard, la vitrine est alléchante et Paris, une fois de plus, révélé !

Que remarquer dans cette épiphanie de l’art ?

La peinture en majesté, la céramique la présence de nombreux solo et duo shows et une jeune garde très pointue grâce au secteur Lafayette subventionné, véritable rampe de lancement pour beaucoup de jeunes pousses.

– le solo show d’Alicja Kwade chez 303 Gallery et aux Tuileries par Kamel mennour, Katharina Grosse immanquable chez Gagosian, Alberto Burri pour les historiques par Tornabuoni et la caserne de pompiers de Gmurzynska “On Fire”avec Klein en tête de file ;

-les duo show d’Anita Molinero et Richard Baquié chez Thomas Bernard, Daniel Turen et Maurice Blaussyld par Joseph Allen ;

-Emergence : High Art avec Aaron Garber-Maikovska et Max Hooper-Schneider, Will Benedict chez Balice Hertling, Liz Craft chez Truth and Conséquences, Jean Marie Apriou en solo chez Jan Kaps (Lafayette), Thu Van Tran chez Meesen De Clercq qui s’est inclinée pour le Prix Marcel Duchamp, Maggie Lee par Edouard Montassut  et la drolatique nomade Bonny Poon qui fait son apparition à bord d’une vieille voiture cabossée ;

– valeurs sûres : Laure Prouvost et son cabinet de curiosités chez Nathalie Obadia et le gantois Joris van de Moortel, Guillaume Leblon et Myriam Cahn chez Jocelyn Wolf désormais dans le secteur principal, Zhang Xiaogang chez Pace…

Mais tout ceci a un prix et il faut désormais débourser 38 € pour décrocher le sésame !

 

Infos pratiques :

 

FIAC

Télécharger le plan : ICI

Grand Palais et Hors les murs sur 7 sites en tout

jusqu’au 21 octobre

Tarif plein : 38€

http://www.fiac.com/

 

Dominique Vautrin

Dominique Vautrin est un photographe français. Influencé par la street photography américaine, il développe aux cours de ses différents projets, une oeuvre sombre qui dépeint une société en ph...

Voir le profil de l'auteur

Plus d'articles Artfair

A lire aussi

Pour sa troisième édition ce week-end au Carreau du Temple, GALERISTES, salon imaginé par et pour des collectionneurs confirme sa place de foire d’art contemporain conviviale et accessible. Galeriste, salon à taille humaine,…
Il fallait sortir du tumulte et de la chaleur du Grand Palais et traverser les optiques bandes colorées du joyeux duo Lang & Baumann pour venir apprécier une sélection pointue chez sa voisine…
Si Emmanuel Macron a tenu à saluer le dynamisme impulsé par la Fiac lors d'une soirée à l’Élysée, cet écosystème repose sur les galeries dont certaines se trouvent fragilisées par les mastodontes toujours plus concurrentiels…