Fernand Khnopff maître de l’énigme au Petit Palais

F.Khnopff: Portrait Marguerite Khnopf, 1887 huile sur toile, Bruxelles/Fondation Roi Baudouin. Musées-royaux des Beaux-Arts de Belgique,Bruxelles ©Photo F.Maes/MRBAB-Bruxelles

F.Khnopff: Un Hortensia, 1884 huile sur toile, collection Metropolitan Museum of Art. Photo© Metropolitan Museum of Art

F. Khnopff : Souvenir de Flandres, un canal, 1904, craie et pastel sur papier, crédit collection The Hearn Family Trust, New York

Khnopff, L'Art ou Des Caresses, 1896, huile sur toile, Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Vue de l'exposition

Trulli
F.Khnopff: Portrait Marguerite Khnopf, 1887 huile sur toile, Bruxelles/Fondation Roi Baudouin. Musées-royaux des Beaux-Arts de Belgique,Bruxelles ©Photo F.Maes/MRBAB-Bruxelles
Trulli
F.Khnopff: Un Hortensia, 1884 huile sur toile, collection Metropolitan Museum of Art. Photo© Metropolitan Museum of Art
Trulli
F. Khnopff : Souvenir de Flandres, un canal, 1904, craie et pastel sur papier, crédit collection The Hearn Family Trust, New York
Trulli
Khnopff, L'Art ou Des Caresses, 1896, huile sur toile, Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
Trulli
Vue de l'exposition

#PARIS Fernand Khnopff, peintre belge (1858-1921) et maître du symbolisme, est à l’honneur jusqu’au printemps prochain au Petit Palais.

Peintre mais aussi dessinateur, graveur et sculpteur, ce sont 150 pièces de l’artiste que les visiteurs découvriront au travers de cette rétrospective. La première salle recrée le vestibule de son atelier, et la scénographie reprend les couleurs de son intérieur – bleu, (presque Klein) noir, blanc et or. Elle apporte à l’exposition une aération et se veut une réponse à la personnalité de l’artiste.

A travers les grandes salles du Petite Palais, nous naviguons dans les grandes thématiques qui jalonnent son œuvre: paysages, portraits d’enfants, rêveries inspirés des Primitifs flamands, souvenirs de Bruges-la-Morte, usages complexes de la photographie jusqu’aux mythologies personnelles placées sous le signe d’Hypnos. Un motif qui apparaît de manière récurrente dans le propos de cet artiste fasciné par les mythes antiques.

Ce qui nous frappe sans doute le plus et que l’on vous fera noter, c’est l’absence dans le regard des femmes de ses tableaux, un vide qui évoque la mort, une distance qui évoque un autre monde. Ses compositions « mystérieuses », peuplées de femmes inaccessibles, entourées d’objets chargés de symboles ou plongées dans une rêverie, vont s’imposer comme un nouveau courant pictural.

D’ailleurs, sa sœur Marguerite, avec laquelle il entretient une grande complicité, deviendra son modèle, sa muse! On la retrouvera sujet de nombreux portraits photographiques.

Puis nous sommes invités à nous installer dans le « salon symboliste » où l’on côtoient livres, photographies, animations littéraires, théâtrales et musicales. Ce salon comme l’ensemble des salles est toujours marqué de ce bleu intense et doux à la fois. Comme un écho à l’artiste, cet homme « d’intérieur » qui disait: « Le sommeil est ce qu’il y a de plus divin dans notre existence. »

C’est ce goût de Fernand Khnopff pour la rencontre d’objets insolites qui annonce le surréalisme, d’ailleurs Magritte n’était-il pas un grand admirateur de sa pensée?

 

 

Fernand Khnopff, Le maître de l’énigme

du 11 décembre 2018 au 17 mars 2019

Petit Palais

Avenue Winston Churchill

75008 Paris

Lili Tisseyre

Journaliste puis directrice de production, Lili Tisseyre dirige la création et la gestion éditoriale des premiers contenus web pour les émissions de télé-réalité du groupe Endemol au début des...

Voir le profil de l'auteur

Plus d'articles Art Moderne

A lire aussi

#PARIS La révolution d'octobre 1917 aura entraîné un bouleversement de l'ordre social, dont les répercussions se sont avérées décisives en termes de créativité artistique. De nombreux artistes s'engagent alors dans la cause communiste…
#PARIS Il est toujours délicat de croiser l’univers de deux ogres artistiques qui n’ont de leur vivant jamais exposé ensemble. C’est à cet exercice périlleux que nous convie aujourd’hui le Musée National Picasso-Paris…
#PARIS C’est au Grand Palais que se tient actuellement une exposition aussi imposante qu’étoffée consacrée au peintre Joan Miró. Une rétrospective qui réunit environ 150 œuvres du maitre catalan sur plusieurs étages. Mirò…