Dentelle et rêves amoureux pour Christine Mathieu

Vue de l'exposition "Apparitions, photographie Christine Mathieu"/Cité de la Dentelle et de la Mode Calais

Christine Mathieu, série Parures, Fleur de prunier_Ume, Tirage Hepson Hot press Bright, 2017/Courtesy courtesy Segolene Brossette Galerie

Christine Mathieu, série Parures, Île – Shim,Tirage Hepson Hot press Bright, 2017/courtesy Segolene Brossette Galerie

Christine Mathieu, série Parures, Coiffe normande - Grand bonnet rond, c.1830, Musée d’Art et d’Histoire de Granville, Tirage Hepson Hot press Bright, 2017/courtesy Segolene Brossette Galerie

Christine Mathieu, série Parures, Coiffe normande, Origine inconnue, Musée d’Art et d’Histoire de Granville, Tirage Hepson Hot press Bright, 2017/courtesy Segolene Brossette Galerie

Trulli
Vue de l'exposition "Apparitions, photographie Christine Mathieu"/Cité de la Dentelle et de la Mode Calais
Trulli
Christine Mathieu, série Parures, Fleur de prunier_Ume, Tirage Hepson Hot press Bright, 2017/Courtesy courtesy Segolene Brossette Galerie
Trulli
Christine Mathieu, série Parures, Île – Shim,Tirage Hepson Hot press Bright, 2017/courtesy Segolene Brossette Galerie
Trulli
Christine Mathieu, série Parures, Coiffe normande - Grand bonnet rond, c.1830, Musée d’Art et d’Histoire de Granville, Tirage Hepson Hot press Bright, 2017/courtesy Segolene Brossette Galerie
Trulli
Christine Mathieu, série Parures, Coiffe normande, Origine inconnue, Musée d’Art et d’Histoire de Granville, Tirage Hepson Hot press Bright, 2017/courtesy Segolene Brossette Galerie

#CALAIS Accessoire de mode par extension, la coiffe de dentelle est  bien sur un objet usuel en lui-même mais il y a aussi tout ce que l’on pressent derrière, cet appel vers l’ailleurs, un peu comme un chemin vers la mémoire, celui du temps d’avant, des villages  prospères, celui des coiffes réservés aux moments festifs ou solennels.

Jusqu’au 24 février, la Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais propose une très belle mise en lumière de cet obscur objet de désir avec “Apparitions, photographie de Christine Mathieu”.

Dans la galerie contemporaine qui clôt le la parcours des collections permanentes, le musée propose un dialogue visuel entre ces précieux couvre-chefs, fins ouvrages de dentelles poétiques qui appellent au voyage et au lâcher prise.

L’artiste a choisi dans les collections publiques de la Maison des dentelles d’Argentan, du musée de Normandie de Caen, du musée des Beaux-arts et de la dentelle d’Alençon ou encore du Musée des Traditions et Arts normands de Martainville ou Granville, des pièces retraçant toute la délicatesse des bonnets et autres capelines.

Les tirages, grands formats et en clair obscur mettent en scène des petites filles portant coiffes de fêtes. Christine Mathieu décale le propos simple d’une histoire de la mode en en saisissant toute l’architecture complexe. Sans tomber dans l’inventaire facile qu’une telle plongée dans les collections aurait pu la conduire, la scénographie subtile les font dialoguer  avec les pièces de dentelles intégrés au dispositif.

De ces créations arachnéennes et des rêveries brodées des petites mains dépend la renommée parfois internationale, des maisons normandes.  La prise de vue n’en devient que plus précise tout comme ce geste sûr des dentellière, quand les visages sont irradiés par la blancheur du coton.

Et l’on repart, le coeur ému, on pourrait inventer mille histoires de rencontres, mille rêves amoureux que ces objets ont su tisser dans notre imaginaire.

 

CHRISTINE MATHIEU : APPARITIONS

Jusqu’au 24 février

Cité de la dentelle et de la mode

135 Quai du Commerce

62100, Calais

France

 

Christine Mathieu est représentée par la Galerie Ségolène Brossette

 

Lili Tisseyre

Journaliste puis directrice de production, Lili Tisseyre dirige la création et la gestion éditoriale des premiers contenus web pour les émissions de télé-réalité du groupe Endemol au début des...

Voir le profil de l'auteur

A lire aussi

1 Mins.
#MIAMI Anthony Vaccarello, le directeur de artistique de la maison Yves Saint Laurent l'avait annoncé. Chaque grand rendez-vous de l'art verra une iconographie naitre de la collaboration entre artistes issus de tous milieux…
2 Mins.
Danseur et photographe autodidacte, nous avions découvert le travail de Luis Alberto Rodriguez l'an passé lors du 32e Festival International de Mode, de Photographie et d'Accessoires de Mode de Hyères. Sa série "Patina" avait…
2 Mins.
1. Retour sur la commande photographique de Raphaëlle Stopin pour la Villa Noailles  Feu d'un duel au soleil est une commande qui m'a été passée par la Villa Noailles, sur une proposition de Raphaëlle Stopin.…