Vasarely, le partage des formes

#PARIS Le Centre Pompidou propose la première exposition majeure consacrée à Victor Vasarely depuis cinquante ans. Une rétrospective vibrante qui nous convie à une visite interstellaire et nous éclaire sur les logiques qui sous-tendent son oeuvre. Ses jeux tranchés d’ombres et de lumières post cubistes nous entrainent chronologiquement de ses premières expérimentations optiques à ses “unités plastiques” et le titre évocateur de cette superbe retrospective «  Le partage des Formes » prend tout son sens.

De sa formation au « petit Bauhaus », à l’apogée de sa carrière, Vasarely est décrit comme un héritier des avant-gardistes, figure de proue d’une seconde École de Paris.

Parfois le cercle devient ellipse…. Les murs gris, noirs, les néons, puis les structures métalliques facilitent la mise en valeur des tableaux et la force des œuvres dans un décor minimaliste au service d’une scénographie labyrinthique magnifique.
Viennent alors ses premières expérimentations optique, les deux commissaires, Michel Gauthier et Arnauld Pierre,insistent sur un point: Vasarely n’est jamais totalement coupé du réel en cherchant en permanence un autre degré d’intensité.
Ainsi lorsque l’on fixe un tableau, il semble osciller et nous déstabilise dans nos perceptions. 3 secondes plus tard ce n’est déjà plus le même tableau.
A partir des années 60, Vasarely s’affiche partout, journaux de mode, couvertures de livres, magazines, pochettes de disque, chacun s’approprie ses images. De la publicité à l’architecture, il est partout.
Victor Vasarely pourrait être décrit comme un artiste « cosmique » et cet évènement, cette exposition nous convie à un voyage de nos sens dans l’imagination et l’univers interstellaire de l’artiste.

VASARELY, Le Partage des Formes
Galerie 2
Du 6 février au 6 mai 2019
Centre Pompidou
Place-Georges Pompidou
75004 Paris

Lili Tisseyre

Journaliste puis directrice de production, Lili Tisseyre dirige la création et la gestion éditoriale des premiers contenus web pour les émissions de télé-réalité du groupe Endemol au début des...

Voir le profil de l'auteur

Plus d'articles

A lire aussi

1 Mins.
#PARIS C’est une rétrospective colorée que le Jeu de Paume propose, en ses murs, jusqu’au 19 juin 2019. Un corpus conséquent de "kodakrome" des années 70 de Luigi Ghirri qui retrace une décennie…
2 Mins.
#PARIS Le Musée de l'Homme commémore les soixante-dix ans de la Déclaration des Droits de l'Homme et invite le photographe Sebastiao Salgado à éclairer de son engagement photographique cet texte fondateur. Pour célébrer…
2 Mins.
‘I get something out of flowers that other people don’t get... I love the pictures of flowers more than I love real flowers.’ ROBERT MAPPLETHORPE   #PhotoCollection Artiste majeur de la seconde moitié du…