R.Crumb: Kultur Klashes and Pulp Fiction

#NEW YORK La galerie David Zwirner, mastodonte new-yorkais de l’art contemporain propose une double exposition tout à fait exceptionnelle dans son espace  de Chelsea. D’une part, l’exposition “The Young and The Devil” dont le titre s’inspire du roman collaboratif éponyme du poète Charles Henri Ford et du critique d’art Parker Tyler: une fantaisie expérimentale de deux personnages homosexuels qui se baladent dans l’underground gay de New York.

Mais c’est surtout l’incroyable accrochage consacré à l’œuvre de Robert Crumb qui retient l’attention et qui attire des milliers de fans depuis son inauguration. L’exposition, scénographiée par Robert Storr ausculte l’esprit, la production et la carrière conséquente du maitre du Pulp. L’occasion pour les passionnés de découvrir des planches originales inédites issues directement des publications où les œuvres sont apparues pour la première fois. Au delà d’éclairer la pratique de Crumb, l’exposition présente également une sélection de carnets de croquis rares et de dessins originaux de l’artiste qui nous plonge dans son univers, son humour, et un documentaire intense nous guide dans la compréhension de son espace mental. La sélection couvre la totalité de la carrière de Crumb et englobent de nombreuses pages de ses bandes dessinées, des couvertures de magazines et d’albums, des publications dans des tabloïds des 60’s et 70’s de San Francisco, Oakland, du Lower East Side de Manhattan, de toutes les enclaves de contre-culture.

R. Crumb
Drawing for Print: Mind Fucks, Kultur Klashes, Pulp Fiction & Pulp Fact by the Illustrious R. Crumb
21 février – 13 avril
519 W 19th street
Chelsea, New York

Lili Tisseyre

Journaliste puis directrice de production, Lili Tisseyre dirige la création et la gestion éditoriale des premiers contenus web pour les émissions de télé-réalité du groupe Endemol au début des...

Voir le profil de l'auteur

Plus d'articles Dessin

A lire aussi

« Je n’ai rien fait en matière d’art qui n’ait été l’expression d’une motivation profonde, d’une émotion, d’un désir de garder une trace, tout étant fugitif. » Il n’a suffi que de quelques heures…
4 Mins.
#NICE Issu du dessin, le noir et blanc ne s'enracine dans aucun ordre naturel mais s'est enrichi des conventions culturelles liées à la photographie et au cinéma. La mine de plomb, le graphite…
4 Mins.
C’est une autre réalité, un jeu brouillé, de formes déliées dans la pureté chromatique, faisant jaillir la beauté essentielle d’un monde aux prises à l’horreur d’aliénés. Cette promesse d’une torpeur diluée dans le…