« Cinéma en Liberté »: 8e édition du festival de courts-métrage!

Trulli
Trulli
Trulli
Trulli

#TOULON Du  31 mai au 2 juin se déroule la 8e édition du festival international du court-métrage «Cinéma en Liberté » sur les lieux de la Tour Royale ainsi qu’au cinéma Le Royal à Toulon. Porté par l’association « Au cœur des Arts », le festival présente chaque année des courts-métrages de divers pays répondant à des thématiques plurielles. Découvreur de talents à l’énergie créative, le festival entend diffuser la création cinématographique dans le Var, sensibiliser un large public au 7e art mais aussi créer des interactions entre le public et les professionnels du cinéma à travers des tables rondes, rencontres et expositions. Lisa Fardelli, fondatrice de ce festival, nous parle de cette  édition 2019.

Marlène Pegliasco: Lisa, qu’attendez-vous de l’édition 2019?

Lisa Fardelli: Dès la première édition, nous avons souhaité une véritable ouverture sur le monde et que les notions de partage et d’entraide deviennent les maîtres mots de l’évènement, le tout dans un environnement atypique. Être implanté à la Tour Royale, c’est magique. Le lieu est superbe, chargé d’histoire, avec la chance de voir un magnifique coucher de soleil sur le panorama tout en profitant des projections de jeunes cinéastes sous les étoiles. Un cadre non-conventionnel tout comme la sélection pointue projetée chaque année. Cette année, nous présentons une vingtaine de courts-métrages internationaux différents parmi 300 propositions, souvent inédits, issus de 13 nationalités.  Nous y retrouvons plusieurs thématiques qui offrent une vision globale de notre monde avec ses faiblesses, ses forces, ses curiosités…Certains sujets sont drôles, d’autres plus difficiles. La programmation, percutante et hétéroclite, doit surprendre le public et le toucher dans sa sensibilité. Enfin, avec son approche pluridisciplinaire, le Cinéma en Liberté appréhende le cinéma dans sa globalité grâce aux tables-rondes et rencontres mais aussi de manière transverse à travers l’exposition de Vincent et Roger Boubenec intitulée « Les visages du cinéma ».

Marlène Pegliasco:  Pourquoi avoir choisi la réalisatrice Caroline Deruas comme marraine de cette 8e édition ?

Lisa Fardelli: Caroline Deruas est née à Cannes et a été baignée dans l’univers cinématographique. Ses nombreuses casquettes – actrice, réalisatrice, scénariste et scripte- lui permettent d’appréhender le court-métrage dans sa globalité. C’est une grande force et son œil remarquable en fait une marraine formidable.

Marlène Pegliasco: Qu’ont apporté au festival les nouveaux partenariats ?

Lisa Fardelli: Tisser des partenariats, c’est nouer de nouvelles connections pour la diffusion du festival mais aussi pour découvrir des propositions culturelles originales.  Je suis ravie de l’engagement de  l’École Supérieure d’Art et de Design de TPM pour la création des prix du festival. Mettre en avant des artistes toulonnais –Adrien Porcu et Maurëen Tomio– est aussi un engagement du festival dans la promotion de talents locaux. Quant au Cinéma Le Royal, il nous accueille pour la séance de clôture du dimanche 2 juin. C’est là que le jury, composé de Luc Benito, Nicolas Paban et Michel Sajn, décernera son prix et que Caroline Deruas, son prix coup de cœur. Nous prévoyons également une séance spéciale avec Eva Brucato du Royal retraçant les meilleurs courts métrages depuis la création du festival. Nous sommes également engagés à ses côtés sur la fête du court-métrage. Enfin, nous avons aussi noué des liens avec les petites salles obscures locales.  Les cinémas  Six n’étoiles de Six-Fours-les-Plages et Henri Verneuil à la Valette  diffusent le teaser de l’évènement réalisé par le réalisateur Nicolas Paban, primé l an dernier. Dans ce dernier, nous envisageons également une projection supplémentaire hivernale avec Luc Bénito. Nous sommes ravis de cette diffusion des courts-métrages sur le territoire varois et nous avons hâte de partager ces trois journées de partage cinématographique.

 

8e édition du festival international de courts-métrage Cinéma en Liberté

Du 31 mai au 02 juin 2019

Tour Royale, Avenue de la Tour Royale

Cinéma Le Royal, 2 Rue du Dr Jean Bertholet

Marlène Pegliasco

Diplômée d’un Master en Histoire de l’Art et habitant à Toulon,j'ai créé le blog Art In Var (www.artinvar.fr) afin de partager avec mes lecteurs, la riche actualité artistique de ce beau dé...

Voir le profil de l'auteur

Plus d'articles Cinema

A lire aussi

#NICE Loin de se confiner dans sa tour d'ivoire, Ben a toujours voulu fédérer toutes les énergies créatrices, toutes les actions et performances en relation avec le public et les autres artistes. A…
Documentaire de Francis Gendron. Sortie le 19 juin 2019. Portrait d'un des personnages les plus importants et controversés du cinéma d'avant-guerre. Bernard Natan, né Natan Tannenzaft en 1886 de parents juifs en Roumanie,…
#NICE Voici une exposition où tout se présente en plans et séquences, où le cinéma se contemple dans le développement d'une ville à partir de la fin du XIXe siècle. « Nice, cinémapolis…