Corinne Mercadier, Paz Corona et Caroline Vicquenault en « Résonances »

©Luc Bouery/Galerie du Canon 2019

©Luc Bouery/Galerie du Canon 2019

©Luc Bouery/Galerie du Canon 2019

angels@Corinne Mercadier

Villa des mystères ©Corinne Mercadier

Trulli
©Luc Bouery/Galerie du Canon 2019
Trulli
©Luc Bouery/Galerie du Canon 2019
Trulli
©Luc Bouery/Galerie du Canon 2019
Trulli
angels@Corinne Mercadier
Trulli
Villa des mystères ©Corinne Mercadier

#TOULON Pour fêter leur deuxième bougie, la Galerie du Canon nous offre une exposition magistrale de trois artistes aux expressions créatrices singulières. Les oeuvres de Corinne Mercadier, Paz Corona et Caroline Vicquenault  entrent en « Résonances » par leurs touches, leurs sensibilités, par les liens intrinsèques qui se forment entre les médiums employés. Peinture, dessin, photographie, autant de techniques pour apprécier leurs compositions tantôt figuratives, tantôt abstraites, et leurs recherches expérimentales sensibles.

Le travail photographique de Corinne Mercadier est très sensoriel. A partir de lieux connus, elle crée sur papier mat des univers avec des objets en apesanteur, entre réalité et illusion. Ses personnages vus de dos ont le visage caché. Sa technique relève du négatif, ce qui lui permet de développer une idée issue d’une réflexion durant laquelle son imagination laisse libre cours. Au bout de ce travail de gestation, la photographie dévoilera une scène imaginée, composée d’éléments réels, figuratifs, de personnages qui jettent des objets en l’air. Lors de la prise de vue, tout peut arriver: l’aléa s’immisce dans ces mises en scène photographiques pour un résultat poétique questionnant la place de l’être humain dans cet espace infini.

Dévoiler, se dévoiler, montrer un visage naturel, sans artifice, mis à nu. Elle ou les autres car les grands visages que peint Paz Corona possèdent de troublantes similitudes avec l’artiste chilienne. A l’heure où la figuration connaît son grand retour dans les foires d’art contemporain, Paz Corona apporte à cette thématique séculaire une grande modernité. Son art du portrait cherche à trouver le regard intérieur, unique, des personnages qu’elle montre. Autodidacte, sa touche vibrante confère une vitalité à ces visages puissants et aux charismes imposés.
Nous avions laissé Caroline Vicquenault toute juste diplômée de l’École Supérieure d’Art et de Design et déjà, son style entre abstraction et figuration n’avait pas laissé indifférent les visiteurs de l’exposition « Variables aléatoires » (exposition des diplômés présentée en 2016 à l’Hôtel Départemental des Arts).  Les photographies sont la base de sa recherche artistique. Famille, amis…Des clichés du quotidien, personnels et intimes qui se transposent sur la toile. La technique picturale provoque un jeu de tensions palpables qui mettent à mal le sujet inital. Les aplats et les coulures affranchissent l’image mais à travers les strates, la lumière surgit pour créer des formes tranchantes et révéler la peinture.

Résonances – Corinne Mercadier, Paz Corona et Caroline Vicquenault

Jusqu’au 14 août 2019

Galerie du canon

 

Marlène Pegliasco

Diplômée d’un Master en Histoire de l’Art et habitant à Toulon,j'ai créé le blog Art In Var (www.artinvar.fr) afin de partager avec mes lecteurs, la riche actualité artistique de ce beau dé...

Voir le profil de l'auteur

Plus d'articles Art contemporain

A lire aussi

1 Mins.
#PARIS Ren Hang, a su dans sa courte vie, puisqu’il met fin à ses jours à l’âge de 29 ans, donner une voix différente à la photographie contemporaine chinoise. La Maison Européenne de…
2 Mins.
#PARIS Catherine Balet donne des couleurs à la galerie Thierry Bigaignon et repousse les limites de la création photographique avec l’exposition « Moods in a room ». Après nous avoir étonné et amusé…
2 Mins.
#PARIS Baptiste Rabichon nous embarque dans un conte d’été au beau milieu de l’hiver parisien à la galerie Paris-Beijing. "A l’intérieur cet été" prolonge sa série "Dame de Coeur" présentée en mars 2018,…