La MÉCA, nouvel écrin culturel à Bordeaux

Trulli
Trulli
Trulli
Trulli
Trulli

#Bordeaux et sa région se dote d’un nouvel outil culturel, la Méca dans lequel s’installe le Frac Nouvelle-Aquitaine en cohabitation avec deux acteurs régionaux majeurs de la création artistique. Un écrin magique pour accueillir la dynamique artistique de la plus grande région de France.

Après avoir restauré son centre historique et faisant suite à la construction de la Cité du Vin à l’architecture audacieuse, Bordeaux poursuit sa mue et s’inscrit résolument dans le XXIe siècle. Aujourd’hui c’est un nouveau défi qu’elle se lance avec la création de la MÉCA (Maison de l’Économie créative et de la Culture en Nouvelle-Aquitaine). La MÉCA regroupe trois institutions dans un bâtiment flambant neuf : l’OARA, une structure dédiée au spectacle vivant, l’ALCA, l’agence du livre, du cinéma et de l’audiovisuel, et le FRAC Nouvelle-Aquitaine. A travers cette colocation et la mutualisation d’espaces partagés, la Région Nouvelle-Aquitaine entend ainsi générer une synergie de projets interdisciplinaires et proposer des outils adaptés aux exigences de la création contemporaine.

A deux pas de la gare de Bordeaux, le lieu inauguré le 29 juin dernier incarnant le rayonnement culturel de la Région est installé dans un bâtiment audacieux qui se développe comme une boucle sur les berges de la Garonne, avec ses rampes d’accès opposées. Cette arche couleur sable en forme de « M » s’impose avec légèreté, profondeur et transparence, malgré des dimensions importantes. Ses lignes jouent avec des géométries et des perspectives qui confèrent un effet de distorsion et donnent l’illusion d’une architecture en mouvement.

Un projet architectural grandiose, une porte ouverte sur le fleuve en forme de « M »

Le bâtiment est signé de l’architecte danois Bjarke Ingels connu pour ses réalisations d’édifices innovants, Bjarke Ingels est à la tête d’une impressionnante série de projets dont le nouveau siège de Google en Californie ou encore la deuxième grande tour du World Trade Center à New York. Implanté sur les berges de la Garonne, sur le site des anciens abattoirs, la

MÉCA dresse ses 18 000 m2, ses 120 mètres de long et ses 37 m de hauteur sur une plateforme composée de gradins et de rampes. A l’intérieur, la MÉCA abrite notamment la “plus grande scène de la région”. Cet espace modulable, de 360m2 et d’une hauteur de 20 m, permet à des artistes des arts vivants (théâtre, danse, cirque, arts de la rue…) de disposer d’une grande scène de création à toutes les périodes de l’année pour des résidences de trois semaines. Le bâtiment comprend aussi un studio de danse, une salle de projection numérique de 80 places, des espaces d’accueil de scolaires, des salles de conférences. Il est géré par l’OARA (Office Artistique Région Nouvelle-Aquitaine)

La MÉCA “se veut un lieu ouvert à tous mais en majorité destiné aux artistes en création”, affirme Frédéric Vilcocq, chef du projet MÉCA. Avec quelque 35 résidences d’artistes attendues chaque année et l’installation du Frac Nouvelle-Aquitaine, le lieu complète ainsi avec le CAPC le dispositif de production et de promotion de la création artistique contemporaine de la région.

Un nouvel écrin pour le FRAC Nouvelle-Aquitaine

Le FRAC néo-aquitain, qui s’enorgueillit de détenir un Jeff Koons, le seul que possèderait une collection publique française, aura à sa disposition 1200 m2 d’espaces d’expositions et 900 m2 pour ses réserves. Pour inaugurer ses nouveaux locaux, le Frac propose une exposition très dense “Il est une fois dans l’Ouest”, un accrochage dédié à la scène artistique de l’ouest de la France.

Avec la MÉCA, la région de se dote d’un Frac nouvelle génération. Un outil de travail indispensable, pour sa mission essentielle  aujourd’hui, de démocratisation de l’art contemporain, d’aménagement culturel du territoire et de soutien à la jeune création.

Ce bâtiment est le point d’ancrage d’une collection de plus de 1200 œuvres itinérante, patrimoine contemporain de la Région avec un réseau de plus de 100 partenaires régionaux, associations, musées, centres d’art ou établissements scolaires et sociaux, des expositions ou manifestations partout dans la région. Avec ce nouvel espace le Frac Nouvelle-Aquitaine entre dans une nouvelle dynamique en offrant des capacités supplémentaires de création grâce à ses ateliers et à ses équipements permettant ainsi des résidences d’artistes en collaboration avec les autres institutions de la MÉCA, l’OARA et l’ALCA ce qui favorisera la pluridisciplinarité et la rencontre de modes de pensée différents.

Pour l’ouverture de ses nouveaux locaux, le Frac Nouvelle-Aquitaine nous propose “Il était une fois dans l’Ouest” (article à venir) une exposition fleuve qui répond à celui qu’il longe. Celle-ci inaugure une programmation dense et lance la nouvelle vie du FRAC NOUVELLE-AQUITAINE MÉCA sous les meilleurs augures.

29 juin – 9 novembre 2019

« IL ETAIT UNE FOIS DANS L’OUEST »

Frac Nouvelle-Aquitaine Méca

MÉCA, 5 parvis Corto Maltese 33000 Bordeaux

 

Patrice Huchet

Passionné depuis son enfance par toutes les formes d’expression artistiques, il débute sa carrière dans le monde du tourisme où il pratiquera la photographie de voyage. Il rejoindra ensuite un...

Voir le profil de l'auteur

Plus d'articles Art contemporain

A lire aussi

#NICE L'influence de l’œuvre critique de Mikail Bakhtin sur son propre travail, Monster Chetwynd la revendique haut et fort. On y retrouvera donc la même appétence pour la polyphonie, la structure carnavalesque à…
#BÂLE « Je pratique un art politique, c'est à dire ambiguë, contradictoire, inachevé, orienté vers des fins précises : un art d'un optimisme mesuré, qui refuse le nihilisme. » déclarait William Kentridge. L'artiste sud-africain…
#NICE Loin de se confiner dans sa tour d'ivoire, Ben a toujours voulu fédérer toutes les énergies créatrices, toutes les actions et performances en relation avec le public et les autres artistes. A…