“Picasso-Rutault. Grand Ecart” à l’Hôtel Salé

Claude Rutault, Dé-finitio:méthode autoportrait en pied 2011, peinture sur toile 168x110 cm + 33x22 cm Courtesy Perrotin © Antoine Cadot

Claude Rutault, Dé-finitio:méthode un samedi matin à la grande jatte ou à port-en bessin adaptation sur un mur bleu clair, 2010 Peinture sur toile 256x355 cm/Courtesy Perrotin ©Antoine Cadot

Claude Rutault, Dé-finitio:méthode peinture-puzzle généralisé 1977-2010, Peinture sur panneaux de bois, Dimensions variables/Courtesy l'artiste et Perrotin

Claude Rutault, Dé-finition:méthode rien à lire 1990 Peinture sur toile, Dimensions variables/Courtesy l’artiste et Perrotin

Pablo Picasso, l'Ombre, Fusain, huile sur toile, peinture sur toile Vallauris, 1953 Paris, Musée national Picasso-Paris ©RMN-Grand Palai::Mathieu Rabeau © Succession Picasso-Gestion droits d'auteur

Pablo Picasso, Le jeune Peintre, Huile sur toile, Mougins, 1972, Paris, Musée national Picasso-Paris ©RMN-Grand Palai:: Mathieu Rabeau ©Succession Picasso-Gestion droits d'auteur

Trulli
Claude Rutault, Dé-finitio:méthode autoportrait en pied 2011, peinture sur toile 168x110 cm + 33x22 cm Courtesy Perrotin © Antoine Cadot
Trulli
Claude Rutault, Dé-finitio:méthode un samedi matin à la grande jatte ou à port-en bessin adaptation sur un mur bleu clair, 2010 Peinture sur toile 256x355 cm/Courtesy Perrotin ©Antoine Cadot
Trulli
Claude Rutault, Dé-finitio:méthode peinture-puzzle généralisé 1977-2010, Peinture sur panneaux de bois, Dimensions variables/Courtesy l'artiste et Perrotin
Trulli
Claude Rutault, Dé-finition:méthode rien à lire 1990 Peinture sur toile, Dimensions variables/Courtesy l’artiste et Perrotin
Trulli
Pablo Picasso, l'Ombre, Fusain, huile sur toile, peinture sur toile Vallauris, 1953 Paris, Musée national Picasso-Paris ©RMN-Grand Palai::Mathieu Rabeau © Succession Picasso-Gestion droits d'auteur
Trulli
Pablo Picasso, Le jeune Peintre, Huile sur toile, Mougins, 1972, Paris, Musée national Picasso-Paris ©RMN-Grand Palai:: Mathieu Rabeau ©Succession Picasso-Gestion droits d'auteur

#PARIS Picasso-Rutault. Grand Ecart est un dialogue entre deux processus créatifs différents. Jusqu’au 24 mars, le Musée National Picasso-Paris confronte une vision plus traditionnelle de la peinture, toile  achevée et signée du maitre Picasso à celle de Claude Rutault qui établit un descriptif de l’œuvre amenée à se renouveler. 

Ainsi dans les 6 salles d’exposition de l’Hôtel Salé, nous voici en prise directe face à l’installation d’une peinture, d’un dessin ou d’une sculpture définitive de Picasso en dialogue avec celles de Rutault. Ses peintures sans sujet n’ont pour réalité que leur présence, sur le modèle des dé-finitions/méthodes qu’il introduit et développe depuis 1973.

Il faut, par exemple, quatre pièces de Rutault pour une de Picasso dans la première salle pour intégrer la confrontation, ou plutôt ce mariage tout en subtilité.

Dans la deuxième salle, les superbes monochromes de Rutault ou le Diptyque aveugle et muet répondent au violon de Picasso puis ce sont les affiches « peinture-suicide » n°9 et n°3 qui nous guident vers la quatrième salle. La scénographie de celle-ci donne ici le sentiment que l’artiste conceptuel propose un décor, une mise en scène de l’œuvre de Picasso « le peintre et son modèle ».

Puis ce sont les somptueuses couleurs de Rutault de la cinquième salle qui nous émerveillent, et nous entraine, comme un aboutissement, vers « Le petit socle » de la dernière pièce, et se pose en piédestal de «la Femme à la poussette ».

La confrontation d’œuvres contemporaines « classique » à d’autres plus « conceptuelles » nous invite aussi à regarder l’histoire de l’art comme une évolution de l’œuvre, celle qui l’intègre de plus en plus l’objet, comme art de la pensée pour Duchamp ou comme un mode de production pour Rutault.

En novembre 2018, l’artiste disait d’ailleurs « La grande différence entre Picasso et moi, c’est en réalité qu’il y a une rupture, un changement de régime de l’œuvre qui résume le grand écart entre deux modes de production de la peinture. »

 

Picasso-Rutault. Grand Ecart

Du 20 novembre 2018 au 24 mars 2019

Musée National Picasso-Paris

5 Rue de Thorigny, 75003 Paris

Dominique Vautrin

Dominique Vautrin est un photographe français. Influencé par la street photography américaine, il développe aux cours de ses différents projets, une oeuvre sombre qui dépeint une société en ph...

Voir le profil de l'auteur

Plus d'articles Art contemporain

A lire aussi

# MIAMI Paola Pivi, actuellement présentée au nouveau Bass Museum de Miami est une artiste libre et engagée qui sait par ses pièces, souvent monumentales, laisser des souvenirs indélébiles dans nos mémoires collectives.…
#PARIS Pour sa première exposition monographique en France, Simon Fujiwara présente Revolution . L’artiste anglais de 38 ans rassemble des œuvres et installations conçue en dialogue avec Lafayette Anticipations, l’espace culturel récemment rénové de…
#BESANCON "Je m’appelle Cortana" de Sylvie Fanchon au Frac Franche-Comté de Besançon propose un dialogue entre les œuvres de Sylvie Fanchon avec les œuvres des deux Frac Bourgogne-Franche-Comté. A travers une pratique aisément…